Algorithmes : Sommes-nous manipulés sans le savoir ?

Google vous donne un résultat de recherche, Netflix vous conseille une série, Facebook vous propose un événement, Parcoursup vous dicte ce que vous devez étudier... Vous l’aurez compris, les algorithmes sont partout, et les craintes qui les entourent se multiplient. Mais ont-ils vraiment une influence sur notre liberté de choix ?

En fait, c’est quoi un algorithme ?

Nous faisons de l’algorithmique depuis toujours sans même nous en apercevoir !

D’après son étymologie, un algorithme est un calcul (« arithmos » en grec) demandant méthode et précision opératoire (« algos » signifiant douleur, toujours en grec). Vu sous cet angle, l'algorithmique est vieille comme le monde ! Elle consiste en une suite d'instructions ordonnées, ayant pour but d'obtenir un résultat à partir de données connues.

Qu'il s'agisse de faire un feu et l'entretenir, de réaliser fidèlement une recette de cuisine, ou de chercher un mot dans le dictionnaire, nous faisons de l'algorithmique sans le savoir au quotidien. En fait, la notion d'algorithme, telle que nous l'entendons aujourd'hui, est associée à la puissance de calcul grandissante des ordinateurs, conjuguées aux gigantesques bases de données (big data) qui se développent et qu'ils sont capables de traiter. Voilà la véritable révolution en cours.

Les algorithmes : un moyen puissant pour nous influencer au quotidien

Certaines sociétés utilisent un algorithme au cœur de leur système. Facebook est souvent l’exemple le plus cité. L’algorithme de Facebook doit résoudre la problématique suivante : comment pousser les utilisateurs à passer un maximum de temps sur la plateforme ? Pour cela, l’algorithme sélectionne les informations qui vous parviennent en fonction de vos centres d’intérêts, après avoir étudié vos préférences et vos comportements sur le réseau social.

Autre exemple : Netflix, la célèbre plateforme de vidéo à la demande, utilise un algorithme pour vous proposer des séries et des films selon votre profil. Il personnalise même la vignette d’illustration des contenus pour mieux capter votre attention ! Dans le même esprit, l’algorithme de Spotify ou Deezer vous propose des nouveautés musicales en fonction de vos goûts. Sans oublier la publicité ciblée, possible grâce à un algorithme qui choisit quels produits mettre en avant d’après vos requêtes sur les moteurs de recherche.

Les spécialistes parlent de « bulle de filtres » (nouvelle fenêtre) pour désigner ce cloisonnement des informations auxquelles vous avez accès en fonction de vos centres d'intérêt.

Sommes-nous encore libres de naviguer sur internet si plus aucune « découverte » n'est possible ?

Quelle place pour les algorithmes dans le futur ?

Prédire la place des algorithmes dans notre futur est impossible. Toutefois, le futur, leur appartient indéniablement. Nous voyons bien que les nouvelles technologies envahissent nos vies, influencent nos comportements, impactent les emplois, l'économie et même l'enseignement. Les algorithmes, associés au big data, sont au cœur des technologies émergentes comme l'intelligence artificielle, la reconnaissance visuelle, les véhicules autonomes et autres assistants virtuels.

D'anciens cadres des géants du web et spécialistes tirent même la sonnette d'alarme (nouvelle fenêtre). Selon eux, il est impératif de concilier algorithmes et éthique, sous peine de sombrer dans le monde que George Orwell décrivait dans « 1984 » (nouvelle fenêtre).

Bref, nous ne sommes qu'au début de l'aventure. Mais il est important de rester maîtres de nos découvertes sur le web, et de ne pas oublier qu'un outil est un moyen et non une fin.

Quelques conseils pour protéger ses données sur le net...

  • Naviguez en mode privé. Cela permet de ne pas enregistrer votre historique, vos mots de passe ou encore les cookies, qui servent à suivre vos habitudes de connexion. Sachez que des réseaux décentralisés, tels que Tor, permettent de masquer votre adresse IP et donc de naviguer en tout anonymat.
  • Nettoyez régulièrement les cookies et l'historique, utilisés pour le ciblage publicitaire.
  • Changez de moteur de recherche. Lorsque vous utilisez Google ou Bing, ceux-ci collectent en permanence des données, ensuite exploitées à des fins commerciales. Optez pour des alternatives plus respectueuses de votre vie privée, comme Qwant, Ixquick ou DuckDuckGo.
  • Utilisez des réseaux wifi sécurisés et évitez de transmettre des données personnelles sur les réseaux publics.
  • Pensez à désactiver la géolocalisation ou la transmission de données personnelles lorsqu'elles ne sont pas nécessaires. Si vous souhaitez en savoir plus, la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) propose de nombreuses ressources pour protéger ses données sur son site.

Derniers articles