Rencontre avec Mélodie Nelson, jeune chanteuse orléanaise

Cette semaine, l’équipe YEP’S est allée à la rencontre de Mélodie Nelson, jeune chanteuse orléanaise qui vient tout juste de lancer son premier EP : « Mellow ». Ses débuts, ses motivations, son parcours… Elle nous raconte tout.

Comment est né ce projet ?        

J’ai commencé à prendre des cours de chant il y a 4 ans. Suite à un enregistrement, j’ai tout de suite pris beaucoup de plaisir. J’ai donc décidé de chanter un peu plus. Rapidement, je me suis rendu compte que j’avais envie d’écrire mes propres chansons. C’est ainsi que je me suis lancée avec deux musiciens de la région, l’un d’Orléans et l’autre de Blois, pour la réalisation de cet EP. Nous travaillons ensemble depuis un an : ils font la composition tandis que moi j’écris. Le projet est donc né et "Mellow" est sorti le 4 octobre 2019.

Comment en es-tu arrivée là ?

Après un BTS communication obtenu à Orléans, j’ai fait une année de Licence à Evry. Pendant 10 ans j’ai travaillé dans la communication : chargée de communication, community manager… Mais au bout d’un moment, je me suis dit qu’il était temps de me lancer dans la chanson pour m’épanouir. Je n’avais pas envie d’avoir de regrets. Et puis, je me suis vite rendu compte que le confort financier et matériel n’était pas aussi important que l’épanouissement ! Lorsque je chantais, je me sentais beaucoup mieux. J’ai donc mis toute mon énergie dans ce projet. Ma motivation a aussi décuplé lorsque j’ai vu la réaction de mon entourage. Si on peut également faire du bien aux autres, ça motive encore plus ! La musique, c’est surtout du partage et de l’échange.

À t’entendre, il faudrait donc s’écouter avant tout…

C’est exactement ça. Je crois que si l’envie persiste depuis des années, alors il faut s’écouter et y aller. Quand ça vient du cœur et des tripes, c’est que c’est une démarche sincère, donc ça ne peut que marcher. Il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas et que ça ne touche pas les gens. Il faut juste ne pas avoir peur de faire ce qui nous plait.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton EP ? 

Nous avons mis un an à créer « Mellow ». Il est composé de 5 chansons inspirées de l’univers pop soul. J’essaye d’exprimer, en anglais, la façon dont je vois les choses. Mellow veut dire doux, serein, volupté… Mon but était d’écrire une chanson sur la douceur de vivre. Je crois que lorsqu’on se focalise sur les choses qui nous font du bien, plutôt que sur les choses négatives, on se sent beaucoup mieux. C’est donc une chanson qui parle du bien-être que l’on peut ressentir au quotidien quand on décide de se focaliser sur le positif plutôt que sur le négatif. J’essaye aussi de sensibiliser les gens aux problèmes liés au changement climatique à travers l’une de mes chansons. C’est vraiment un projet qui me correspond.

Pourquoi as-tu décidé de chanter en anglais ?

Je crois que j’arrive à traduire plus facilement mes émotions en anglais qu’en français. J’ai suivi mon instinct. Toutefois, si demain je me sens plus légitime et plus à l’aise en français, je pourrais éventuellement composer en français. Mais pour l’instant, je préfère m’exprimer en anglais. On verra ensuite. 

Qu’est-ce qui a été le plus difficile ?

Quand on se lance dans un tel projet, on se pose beaucoup de questions. On se demande si nos chansons vont plaire aux gens. On a des doutes. Parfois ça marche bien, parfois non, mais l'important est de garder confiance en soi et de s’armer de patience. Mais lorsqu’on est prêt à faire des sacrifices et à mettre toute son énergie et toute sa motivation dans un projet, ça ne peut que marcher.

Quelles sont tes influences ?

Il y en a plein ! J’ai découvert Michael Jackson quand j’étais adolescente et je suis tombée sous le charme. J’étais complètement fan ! J’ai aussi écouté les chanteurs soul de l’époque : Amy Winehouse, Joss Stones, etc… À la maison, on écoutait également de la variété française : Gainsbourg, Brel, Goldman… Je me suis donc nourrie de pleins de choses. La musique reste de la musique avant d’être un genre avant tout. Je peux aimer du rap, du rock… J’essaye de me nourrir de tout.

Quels sont tes projets ?

On va d’abord essayer de présenter mon EP dans une salle orléanaise. Donc en ce moment, je suis en plein démarchage ! Mais si tout se passe bien, le concert devrait avoir lui fin novembre avec 4 musiciens. Ensuite, on va essayer d’accrocher un maximum de salles, de scènes et de festival. La finalité, c’est quand même de pouvoir jouer « Mellow » sur scène ! On est aussi en train de préparer un 6ème titre. Il est en cours de finalisation. Il devrait sortir en 2020. L’idéal serait ensuite de sortir un album.

Où peut-on trouver ton EP ?

« Mellow » est disponible sur toutes les plateformes de distribution numérique et également sur mon site internet. Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube pour suivre mes aventures.

> Toi aussi, tu es un jeune artiste ? Tu souhaites que l'on partage ton expérience sur YEP'S ? N'hésite pas à nous contacter sur nos réseaux sociaux !

Derniers articles