En attendant la rentrée…

Vous avez décidé d’arrêter vos études en cours d’année et vous attendez la prochaine rentrée pour entamer un nouveau cursus qui vous correspond plus ? L’équipe YEP’S vous rassure : ce n’est pas grave et ce n’est pas une année « perdue ». En attendant ce nouveau départ, voici quelques idées pour vivre 6 prochains mois épanouissants et enrichissants !

 

Parce qu’il est tout à fait normal de ne pas avoir trouvé sa « vocation » dès la première année d’études, parce qu’il peut être parfois difficile de s’adapter à l’enseignement supérieur, et parce que le contexte sanitaire actuel ne vous a peut-être pas aidé… Ne culpabilisez pas et voyez ce temps libre comme une belle opportunité de faire des découvertes.
Même s’il est normal d’être déçu, perdu voire déprimé par ce faux départ, essayez de vous dire que vous avez quand même appris des choses, notamment sur vous-même, que vous avez eu le courage d’essayer mais aussi d’arrêter une filière qui ne vous convenait pas, et qu’une année dans toute votre vie reste relative…
Il existe de multiples possibilités pour vous occuper pendant les prochains mois, qui peuvent être tout aussi riches d’apprentissages et de rencontres !

 

Réfléchir à la rentrée

 

Si vous n’avez pas encore trouvé votre nouvelle orientation pour la rentrée prochaine, c’est le moment de vous y pencher. Rendez-vous dans des organismes d’information et d’orientation (nouvelle fenêtre) [https://orientation.centre-valdeloire.fr/sorienter-dans-ses-etudes/trouver/trouver-un-professionnel-de-lorientation] pour rencontrer des conseillers qui pourront vous accompagner dans vos réflexions et passer des tests d’orientation. C’est également la période des forums de l’orientation (nouvelle fenêtre) et des journées portes ouvertes des établissements (nouvelle fenêtre) , l’occasion idéale d’échanger avec les professeurs et les élèves des formations que vous envisagez. Enfin, consultez les divers sites d’aide à l’orientation (nouvelle fenêtre), mines d’or en termes de ressources et d’infos sur les métiers. Vous aurez ainsi toutes les clés en tête pour formuler vos vœux sur Parcoursup (nouvelle fenêtre)

 

Suivre des cours en ligne

 

En attendant de reprendre des cours de manière formelle et encadrée, vous pouvez vous inscrire à des MOOC (Massive Open Online Courses) sur des sujets en lien avec votre future formation et ainsi vous permettre de commencer à appréhender certaines notions. Si vous êtes indécis sur vos futurs choix d’orientation, cela peut être l’occasion de tester vos intérêts. Dans tous les cas, ces cours en ligne seront certainement riches d’apprentissages et pourront être valorisés sur votre CV !  Quelques plateformes de MOOC : www.fun-mooc.fr (nouvelle fenêtre)  - mooc-francophone.com (nouvelle fenêtre)  - openclassrooms.com/fr (nouvelle fenêtre)

 

Trouver un job

 

En rapport avec vos futures études ou non, « alimentaires » ou réfléchis par rapport à un plan de carrière, vous pouvez très bien occuper ces 6 prochains mois en décrochant un ou des petits boulots. Au-delà de l’aspect financier non négligeable, cela vous permettra d’acquérir de nouvelles compétences (travail en équipe, prise de parole, etc.), de rencontrer de nouvelles personnes et ainsi de vous constituer un nouveau réseau. Découvrez nos conseils pour rechercher un job dans cet article (nouvelle fenêtre)

 

Passer le Bafa

 

Vous avez gardé un bon souvenir du centre aéré ou de la colo où vous alliez quand vous étiez petit ? Vous vous verriez bien aujourd’hui devenir animateur à votre tour ? Pour cela, il vous faudra généralement avoir en poche un Bafa, brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, (nouvelle fenêtre) une formation en 3 étapes ouvertes à tous que vous pouvez suivre durant cette période creuse. Cela vous permettra ensuite de décrocher un job d’animateur, petit boulot que vous pourrez continuer à exercer même après votre reprise d’études si votre emploi du temps vous le permet. Les opportunités sont nombreuses en ce moment, profitez-en !

 

S’engager en tant que volontaire

 

Vous souhaitez profiter de cette période pour vous rendre utile (en France ou à l’étranger) ? Les dispositifs de volontariat existants vous permettent de le faire de manière encadrée et indemnisée.

Engagez-vous par exemple via :  
-   le service civique (nouvelle fenêtre),
-    le corps européen de solidarité (nouvelle fenêtre),
-    les sapeurs-pompiers volontaires (nouvelle fenêtre),


Généralement accessible sans conditions de diplôme ni d’expérience, ces opportunités riches de sens seront un véritable plus dans votre parcours ! Les missions sont nombreuses et variées, vous trouverez sûrement la vôtre.
Quelques exemples concrets de missions : « favoriser l’accès de jeunes en difficulté à des activités culturelles », « sensibiliser les enfants au tri des déchets », « participer à de grands chantiers de restauration de sites historiques » ou encore « accompagner dans leurs pratiques sportives des personnes en situation de handicap ».

 

Partir à l’étranger

 

Malgré la crise sanitaire, sachez qu’il est toujours possible de partir vivre une expérience à l’étranger, qui vous sera bénéfique sur les plans culturels, linguistiques et même personnels. Différentes formules s’offrent à vous :


-    un volontariat tel que le corps européen de solidarité (nouvelle fenêtre),
-    un séjour au pair (nouvelle fenêtre),
-   un job en autonomie ou via le wwoofing (nouvelle fenêtre),
-    un chantier de jeunes bénévoles (nouvelle fenêtre).


N’hésitez pas à commencer les démarches rapidement, mais surtout à vous préparer à un dépaysement garanti et qui vous marquera certainement pour le reste de votre vie !

 

Derniers articles

Ressources

Fil d'actualités

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
FR
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire