Formez-vous aux premiers secours

Adopter les bons réflexes face à une personne en danger peut lui sauver la vie ! Malaise, étouffement, brûlure… il existe malheureusement de nombreux risques dans notre vie quotidienne. Pour savoir comment réagir en attendant l’arrivée des secours, de nombreuses formations existent. L’équipe YEP’S fait le point pour vous !

 

Pour le grand public : PSC 1

La formation de « Prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC 1) est accessible à tous, dès l’âge de 10 ans, sans connaissance préalable nécessaire. D’une durée de 7 à 10 heures, elle vous permettra d’apprendre les gestes qui sauvent et d’acquérir les bons réflexes : comment prévenir les secours, comment protéger une victime, quels sont les gestes d’urgence en cas d’étouffement, de saignement, de malaise, de traumatisme, etc. Le coût varie en fonction de l’organisme de formation choisi, entre 40 et 90 €.

 

Aller plus loin en devenant équipier secouriste : PSE1 et PSE2

PSE1

La formation « Premiers secours en équipe niveau 1 » (PSE1) permet de devenir secouriste. Elle vous apprendra à intervenir individuellement ou en équipe et avec ou sans matériel auprès de victimes présentant différentes détresses, en attendant l’arrivée de renfort. Elle est accessible à partir de 16 ans, sans pré-requis spécifique (pas besoin de passer le PSC1).

PSE2

Vous pourrez devenir équipier secouriste en suivant la formation « Premiers secours en équipe niveau 2 » (PSE2). La formation approfondira vos connaissances et techniques pour prendre en charge une ou plusieurs victimes, en équipe et avec du matériel de secours, en attendant l’arrivée de renfort.
Elle est accessible à partir de 16 ans, après avoir obtenu son PSE1.

 

→ La durée de ces deux formations est d’environ 35 heures. Leur coût varie en fonction de l’organisme de formation choisi.

 

Avec qui vous former ?

Fédération française de sauvetage et de secourisme, Croix-Rouge, Ordre de Malte, Union des sapeurs-pompiers de votre département… de nombreux organismes dispensent ces formations.

Consultez la liste des associations agréées de sécurité civile sur le site interieur.gouv.fr (nouvelle fenêtre)
(Ce sont souvent les mêmes organismes qui dispensent le PSC1 et les PSE.)

 

Comment se former gratuitement ?

  • Certains établissements scolaires, établissements d’enseignement supérieur ou encore mairies organisent des sessions de formation à tarif réduit voire gratuites (cela concerne le plus souvent le PSC1).
  • Vous êtes demandeur d’emploi ? Adressez-vous à votre conseiller Pôle emploi ou Mission locale. Ils peuvent aider au financement de ces formations, surtout si elles peuvent vous permettre d’exercer dans un secteur professionnel les nécessitant (aide à domicile, petite enfance, etc.).
  • Si vous êtes salarié, vous pouvez solliciter votre compte personnel de formation.
  • Enfin, n’hésitez pas à vous adresser à votre organisme de complémentaire santé (mutuelle). Certains organisent des actions de formation pour leurs adhérents.
  • Bonus : certains organismes de formation proposent les contenus théoriques du PSC1 en e-learning ! Vous apprenez de chez vous, à votre rythme, à partir de votre ordinateur. Il restera à valider la pratique dans un centre de formation.

 

Autres formations

D’autres formations plus spécifiques liées au secours des personnes existent. Quelques exemples :

Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA)

Ce brevet permet d’assurer la sécurité et la surveillance des zones de baignade aménagées ouvertes au public.

Brevet de surveillant de baignade (BSB)

Il permet d’encadrer la baignade des enfants dans le cadre des accueils collectifs de mineurs (centres de vacances et de loisirs).

Nageur sauveteur

Il intervient sur les plages surveillées du littoral. Il porte secours, par différents moyens, aux nageurs ou aux usagers de la plage en danger.

 

Bon plan : un plus pour décrocher un job !

Au-delà du bénéfice citoyen, se former au secourisme représente aussi un atout pour votre CV ! Emploi longue durée ou job saisonnier, cela peut faire la différence et vous ouvrir plus de portes.

Vous visez un métier dans l’animation, l’aide à domicile ou encore la petite enfance ? Le PSC1 est en général un pré-requis obligatoire.

De manière plus temporaire, vous cherchez un petit boulot ? Etre titulaire du BNSSA vous permettra par exemple de travailler en tant que surveillant de baignade dans des piscines, postes pour lesquels il y a moins de candidatures (car moins de gens formés) donc moins de concurrence !

 

Pour aller plus loin

Derniers articles