Santé mentale, psychologie

Trouble scolaire anxieux

Le « trouble ou refus scolaire anxieux »  aussi appelé « phobie scolaire » est encore difficile à définir. En France, on parle environ de 5 % des 15/20 ans qui seraient concernés et de 20% des 15/25 ans qui pourraient connaître un trouble s’approchant du refus scolaire anxieux !

La pression sociale et scolaire est très forte, on parle de taux de réussite des établissements et d’élitisme. Cela a de quoi générer quelques angoisses ! Or le trouble scolaire anxieux correspond à une situation de stress, qui peut s’installer progressivement ou être un mur soudain. Impossible d’aller en cours ! Paniques, larmes, insomnies, maux de ventre, sueurs froides… n’attendez pas pour vous faire aider.

Pour vous aider :

  • Médecin, psychiatre, pédo-psychiatre
  • Centre médico-psycho-pédagogique (CMPP)
  • Point Accueil Ecoute Jeunes (PAEJ)
  • Association phobie scolaire

 

Echec scolaire ou professionnel

Vous avez loupé un examen ou un entretien d’embauche ? Déposé le bilan de votre société ? Le monde s’écroule. L’échec paraît insurmontable. Et dans nos sociétés, on célèbre un succès mais on ne parle pas d’un échec… c’est plutôt mal vu…

Vous êtes envahi par la colère, la frustration, l’injustice, la déprime, la culpabilité, la honte, la tristesse… arrivent ensuite sentiment d’infériorité et baisse de l’estime de soi… Stop !  Rater une fois, n’est pas rater pour tout, tout le temps, toute sa vie ! Expliquer un échec comme une réussite, sans tabou et sans honte, en tirer ce qu’on en a appris, la façon dont on rebondit, il faut continuer d’essayer. Et en cas de réorientation, d’autres pistes peuvent s’ouvrir ! Ne restez pas seul !

Pour vous aider :

 

Culpabilité de la réussite ?

Sortir d’un examen en ayant toujours la sensation de s’être planté, avoir peur ne pas être à la hauteur d’un examen, d’un concours, d’un emploi, être persuadé d'avoir réussi ses examens grâce à la chance, de ne pas le mériter,  et en plus, craindre que tout le monde finisse par s’en apercevoir… cela s’appelle de syndrome de l’imposteur !

Le sentiment de culpabilité de la réussite ou un excès de modestie sont assez fréquents mais le syndrome de l’imposteur reste rare ! Toutefois, si vos doutes et le stress des examens, mais aussi le mal-être lié aux réussites ont des répercussions sur votre alimentation, votre sommeil, vos liens avec les autres, ne restez pas seul et parlez-en !

Pour vous aider :

 

Dépression

Entre 15 et 25 ans, vous faites face à de nombreuses questions de positionnement familial, social, scolaire ou professionnel. Il y a de quoi se sentir déstabilisé et submergé !

Envie fréquente de pleurer, agressivité, irritabilité et colère, morosité, déprime ? Depuis quand ressentez-vous ces émotions ?  Ne vous renfermez pas sur vous. Vous n’êtes pas coupable de vous sentir mal, demandez de l’aide pour vous sortir de la dépression.

Pour vous aider :

 

Suicide

Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15/25 ans, avec environ 16% des décès après les accidents de la route.

Le stress des études favorise les pensées suicidaires voire le passage à l’acte. 7 % des étudiants et lycéens interrogés ont déjà eu des pensées suicidaires au cours des 12 derniers mois. Ce chiffre double chez les étudiants en médecine confrontés à une compétition perpétuelle et un travail énorme (un étudiant sur deux travaille plus de 48 heures par semaine !).

Ne restez pas seul, des professionnels sont à votre écoute pour vous aider.

Pour vous aider :

Derniers articles