Le Top 6 des BD à lire cet été

Que vous soyez vacances nature, sportives, découvertes, culturelles ou farniente, YEP’S vous propose quelques lecture avec la sélection coups de cœur BD de Ciclic Centre-Val de Loire* (nouvelle fenêtre).

L’Été Diablolik d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, Dargaud, 21€

Pour Antoine, 15 ans, l'été 1967 sera celui de toutes les aventures : des agents secrets, un accident dramatique, une fille troublante et la disparition de son père…
Un scénario sur fond de guerre froide digne des grands romans d’espionnage qui tranche avec l’univers pop et coloré de ce summer of love.

Taïpi. Un paradis cannibale de Benjamin Bachelier et Stéphane Melchior, Gallimard, 20,90€

En permission, deux marins désertent et s’enfoncent dans la jungle. Rien ne se passe comme prévu et les fugitifs se retrouvent bientôt aux mains de la tribu Taïpi, réputée cannibale...
Les planches magnifiques de la nature paradisiaque et inquiétante de l’ile portent en elles un véritable récit d’aventures et un questionnement subtil sur la rencontre avec l’Autre.

Je ne suis pas d’ici de Yunbo, Warum, 16€

Une jeune Coréenne arrive en France, complétement déboussolée. Pour ne rien arranger, elle se retrouve avec une tête de chien à la place du visage…
Un dessin fin et délicat qui exprime par petites touches la difficulté de s’expatrier. Un scénario touchant pour mieux comprendre les cultures françaises et coréennes.

Perceval d’Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg, Le Lombard, 20€

Perceval le Gallois passe du statut d’enfant des bois à celui de chevalier de la table ronde dans l’adaptation d’un célèbre mythe du Moyen-âge.
Une bande dessinée drôle et attachante qui revisite avec finesse l’histoire de ce personnage légendaire.

Hors-jeu de Matthieu Chiara, L’Agrume, 23€

La Coupe du monde de football bat son plein et la planète s’arrête de vivre pour l’occasion.
En suivant plusieurs personnages (un joueur philosophe, deux sans-abris, un enfant, un commentateur sportif…), Matthieu Chiara décrit avec ironie et facétie le poids du football dans notre société.

Petites niaiseuses de Sandrine Martin, Misma, 16€

Sandrine Martin décrit le passage de l’enfance à l’âge adulte à l’aide de courtes saynètes qui ne manqueront pas de renvoyer le lecteur à des souvenirs personnels, à la fois drôles (la vie quotidienne de tous les jours) et touchants (les rapports familiaux). Un journal intime brillant !

Pour vous procurer ces BD, pensez à utiliser votre cagnotte « Livre » dans les librairies partenaires YEP’S (nouvelle fenêtre).

* Une sélection réalisée par les coordinateurs de Lycéens, apprentis, livres et auteurs d’aujourd’hui (nouvelle fenêtre)

 

 

 

Derniers articles