Fresque du climat, mode d'emploi !

Le 7 mars dernier, les jeunes du CRJ ont pris part à une activité entreprenante tout au long de la matinée : « la fresque du climat », un atelier d'intelligence collective conçu par l'association du même nom.

Le but de celle-ci ? La réponse en 5 points !

Réflexion et créativité

Le but ici : placer sur la fresque, des cartes représentant les causes et les conséquences du dérèglement climatique !

Au début, on place les cartes de manière à ne voir que les images, puis une seconde distribution permet de lire les informations au dos de chaque image et les placer à leur tour.

Cet atelier a été divisé en quatre groupes répartis sur des tables où de longues feuilles de papier étaient disposées et où il fallait placer les cartes. Les intervenants étaient présents pour pouvoir aider les jeunes à placer correctement ces dernières, afin d’établir une frise cohérente !

La deuxième étape, exprimer ces liens apparents avec des flèches dessinées, dans un esprit de clarté et permettre une meilleure compréhension de chaque conséquence produite par les activités humaines, représentant les causes du dérèglement. Et enfin, l’étape finale : rendre cette frise plus vivante en y attribuant un titre (« le climat, c’est notre combat », « balance ton dérèglement », etc.), mais aussi en dessinant.

Débrief tout en émotion

Dans un second temps, le groupe des jeunes, scindé en deux, a eu l'occasion de débattre de la frise !

Ceci, à travers un bref tour de table où ils et elles devaient résumer leur sentiment en un mot.

Ceux revenant le plus souvent étaient à la fois négatifs (tristesse, désespoir, colère, dépit), mais également positifs (l’espoir étant le plus fréquemment repris).

La conclusion de ces débats ? 

La plupart des jeunes sont assez pessimistes, elles et ils critiquent avec ardeur l’inaction des générations précédentes. Cette affirmation a suscité quelques désaccords, certains ont cité les nombreuses conférences depuis 30 ans qui ont donné lieu à des décisions (ex. conférence de Rio de 1992).

Et après ? Actions !

Chacun.e a pu écrire sur des papiers, des propositions concrètes pour lutter face au dérèglement climatique :

Sensibiliser bien plus les jeunes, en rendant chaque intervention sur l’écologie obligatoire,

limiter la consommation du numérique, notamment du streaming,

ou encore changer de modèle agricole.

Plus généralement, changer nos modes de fonctionnement dans nos sociétés afin de les rendre plus solidaires !

Un constat s’est alors posé sur les excès du monde libéral et la lutte qui devrait être menée contre la politique de l’argent qu’ils et elles dénoncent, et qui met l’homme et son environnement en second plan.

L’étendoir de l’engagement

Enfin, ces papiers remplis de propositions pour l’avenir ont été accrochés sur des panneaux par les différents jeunes pour être exposés dans le hall de l’hôtel de Région.

Pour découvrir les réalisations du CRJ, c’est par ici :

Toutes les infos sur l’association « La Fresque du Climat » :

 

 

Derniers articles

Ressources