Stop au suremballage, tous au vrac !

Un gâteau dans un emballage plastique recouvert d’un autre emballage plastique. Nous avons tous déjà vécu cette expérience et mesurons l’absurdité de cette surconsommation de plastique. Pour mettre fin à ce non-sens et protéger notre planète, des alternatives se développent comme le vrac. Le Conseil Régional de la Jeunesse (CRJ) vous explique pourquoi il est urgent d’agir et comment changer notre manière de consommer. 


Pourquoi est-il urgent de réduire sa consommation de plastique ?

Avez-vous déjà entendu parler du 7e continent ? Aucune chance que vous ayez envie de le visiter. Le 7e continent désigne une grande zone de détritus située dans l’océan Pacifique, entre le Japon et les États-Unis. Également appelé « soupe plastique » ou encore « vortex de déchets », il est composé essentiellement de microplastiques, à savoir des milliards de minuscules morceaux de plastique qui se sont dégradés sous l’effet du soleil et de l’eau de mer. Ce 7e continent ferait entre 3 et 6 fois la taille de la France ! 

Présents dans l’air, l’eau et l’alimentation, ces microplastiques constituent un vrai danger pour la faune, mais aussi pour l’être humain. En ingérant les particules de plastiques, les oiseaux, les poissons, les mammifères s’empoisonnent et meurent. Au bout de la chaîne alimentaire, nous aussi nous nous « intoxiquons », lorsque nous mangeons du poisson ou des fruits de mer ou encore tout simplement en buvant de l’eau.

Il est donc plus que temps d’agir et de dire stop au plastique !

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter ? 

Aujourd’hui, un Français produit en moyenne 50 kg de déchets emballages par an qui, pour la majorité, ne sont pas recyclés. Pourtant, avec quelques petits gestes simples, il est possible de réduire ses déchets plastiques. Et en modifiant nos habitudes, nous avons le pouvoir de faire changer les pratiques des géants de l’agro-alimentaire.

Premier bon réflexe : consommer en vrac

Dans les magasins spécialisés comme dans les grandes surfaces alimentaires, les produits vendus en vrac, c’est-à-dire sans emballage, se sont multipliés. Il est possible de tout acheter, ou presque, en vrac : pâtes, riz, noisettes, farines, huiles, céréales, lentilles, shampooing, liquide vaisselle… 

Acheter en vrac permet souvent d’avoir des produits de meilleure qualité et surtout de prendre la juste quantité. Si vous avez besoin de 50g de pépites de chocolat pour confectionner votre gâteau, inutile d’acheter un paquet de 250 g. Avec le vrac, pas de surconsommation, pas de gâchis et pas d’argent jeté par les fenêtres !

Deuxième bon réflexe : utiliser vos propres récipients

Pour faire vos courses, pensez à apporter vos propres récipients, comme des sachets ou des sacs en tissu, des bouteilles ou des bocaux en verre et même des boîtes en plastique. Pas de souci puisque vous allez les réutiliser des dizaines et des dizaines de fois.
Vous pouvez aussi tendre vos récipients à votre boucher, votre poissonnier, votre pâtissier, votre traiteur... En effet, la loi anti-gaspillage oblige les commerces de vente au détail à accepter les contenants apportés par les consommateurs : « Tout consommateur final peut demander à être servi dans un contenant apporté par ses soins, dans la mesure où ce dernier est visiblement propre et adapté à la nature du produit acheté ».

Troisième bon réflexe : être à l’affût de conseils

Pour atteindre le zéro déchet, les blogueurs ou influenceurs ont plein de bonnes idées à partager. Suivez par exemple la Tourangelle Camille pour découvrir :

  • comment se passer de film plastique étirable en le remplaçant par des films ou tissus recouverts de cire d’abeille,
  • comment bien choisir ses ustensiles de cuisine en préférant une passoire en alu et une boule à thé en métal…
  • Comment mettre en place des rituels zéro déchet. 

Quelles sont les bonnes adresses à connaître dans la région ?

Les boutiques et épiceries vrac sont de plus en plus nombreuses. Il y en a forcément une près de chez vous :


(1) https://www.wwf.fr/sites/default/files/doc-2019-07/20190718_De_la_nature_aux_humains_jusquou_iront_les_plastiques-min.pdf

Pour aller plus loin 

Découvrez le témoignage de Claire.


Iconographie
Boutique vrac

Sources 
https://vimeo.com/650020243/191deb671d
Vidéo CRJ + feuille d’angle (doc Word)

Propositions traitements réseaux sociaux
Instagram / Facebook 
3 bonnes raisons de se mettre au vrac 
Moins de déchet 
Meilleur produit 
Plus de liberté 
+ lien vers les influenceuses à suivre

Derniers articles

Ressources

Fil d'actualités

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
FR
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire