Les aides au permis de conduire

Passer son permis représente un budget important. Mais selon votre situation, il existe des aides pour vous permettre d’alléger son coût. L’équipe YEP’S fait le point pour vous des dispositifs existants.

 

Le permis : quel coût ?

Il faut compter un budget total de 1500 € environ. Mais ce coût varie selon l’auto-école choisie et le nombre d’heures de conduite dont vous aurez besoin pour vous former.
Petit conseil : optez pour une auto-école où vous pourrez payer en plusieurs fois, au fur et à mesure de l’avancement de vos cours de conduite. Il est préférable de ne pas régler la totalité des frais en une fois. En effet, si l’auto-école ferme ou si vous devez reporter votre projet, vous limiterez les déconvenues.
Dernier conseil : restez vigilant sur les forfaits attractifs proposés par certaines auto-écoles. Elles peuvent proposer des formules à bas coût pour les 20 heures de conduite obligatoires, mais se rattraper sur le prix des heures supplémentaires et des frais annexes (inscription à l’examen, etc.).
Plus d’infos sur la formation au permis et les différentes formules existantes dans l’article « Passer son permis » (nouvelle fenêtre)

 

Aides financières

Pour les 15 - 25 ans

Permis à un euro par jour

C’est un prêt à taux zéro (nouvelle fenêtre), sans frais de dossier, contracté auprès d’un établissement de crédit. Les intérêts sont pris en charge par l’État. Vous remboursez 30 € maximum par mois.
Ce dispositif ne réduit pas le coût total mais vous permet d’étaler son paiement.
Comment en bénéficier ? Signez un contrat de formation avec une auto-école partenaire de l’opération (PDF - 6 pages - 89,8 ko). Puis, rendez-vous dans une banque, une assurance ou un établissement de crédit (nouvelle fenêtre) pour solliciter le prêt.

Bourse des mairies

Mis en place par certaines mairies, cette aide est généralement destinée aux jeunes habitant la commune et dépourvus de ressources personnelles ou familiales suffisantes pour financer leur permis.
Le principe est simple : la mairie vous aide à payer une partie de votre permis en contrepartie de votre engagement bénévole pour une activité d’intérêt général au service de la ville (ex : participer à l’accueil d’un évènement culturel, aider à l’aménagement d’espaces verts, etc.).
Bon plan : cette aide est cumulable avec le « permis à un euro par jour ».
Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Pour les apprentis

Vous avez au moins 18 ans, êtes en contrat d’apprentissage et en cours de formation au permis B ?
Vous pouvez alors sûrement prétendre à une aide de l’État d’un montant de 500 €. L'aide est attribuée une seule fois pour un même apprenti.
Bon plan : cette aide est cumulable avec les autres dispositifs cités dans cet article.
Rapprochez-vous de votre CFA qui instruira votre demande et vous versera l’aide ou, le cas échéant, à l'école de conduite.

Pour les salariés et les demandeurs d’emploi

À noter : les aides citées ci-après sont attribuées dans le cadre d’un projet professionnel, si l’absence de permis constitue un frein à l’accès à l’emploi.

Compte personnel de formation (CPF)

Chaque salarié acquiert tout au long de sa vie professionnelle des droits à la formation, lui permettant de bénéficier d’un financement pour suivre une formation. Ces droits sont comptabilisés dans un « compte personnel de formation ». Vous pouvez notamment utiliser votre CPF pour financer votre permis de conduire.
Consultez vos droits à la formation en vous créant  un compte personnel sur www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-public (nouvelle fenêtre)

Pôle emploi / Mission locale

Si l’absence de permis de conduire constitue un réel frein pour suivre une formation ou pour trouver un emploi, et que vos ressources sont insuffisantes, une aide financière peut vous être accordée via Pôle emploi ou la Mission locale. L'aide ne peut être attribuée que dans la limite de l’enveloppe budgétaire annuelle disponible.
Rapprochez-vous de votre conseiller Pôle emploi (nouvelle fenêtre) ou Mission locale (nouvelle fenêtre).

Auto-école associative

Ces structures sont destinées aux personnes en insertion socio-professionnelle présentant des ressources financières très faibles. Elles proposent des formules d’apprentissage au permis adaptées et un accompagnement socio-professionnel à un coût très réduit.
Adressez-vous à un travailleur social ou à votre conseiller Pôle emploi (nouvelle fenêtre) ou Mission locale (nouvelle fenêtre).

Pour les personnes en situation de handicap

L’Agefiph (nouvelle fenêtre) peut accorder une aide financière au permis de conduire aux personnes en situation de handicap, si celui-ci est indispensable à l’accès ou au maintien dans un emploi. Cette aide est destinée à couvrir le surcoût généré par les adaptations nécessaires à la formation au permis.
Contactez votre conseiller Pôle emploi (nouvelle fenêtre), Cap emploi (nouvelle fenêtre) ou Mission locale (nouvelle fenêtre).

Pour les jeunes du département du Cher

Aide pour le code de la route

Le conseil départemental du Cher (nouvelle fenêtre) attribue une aide de 150 € aux jeunes âgés de 15 à 18 ans, domiciliés et inscrits dans une auto-école du Cher, pour financer leur code de la route. En contrepartie, il faut s’engager à suivre une session d’initiation aux gestes qui sauvent et à être présent à une cérémonie officielle de remise de l’aide au conseil départemental.

 

 

Derniers articles

Ressources