Sauvons la planète : stop au plastique !

Assiettes jetables, couverts et gobelets, cotons tiges... : ces produits en plastique à usage unique que nous retrouvons massivement dans les océans, tuant la faune et la flore, sont désormais interdits à la vente. Mais cela reste nettement insuffisant. Comment agir chacun à notre niveau ? YEP’S vous dévoile quelques conseils pratiques.

Ce qu'il faut savoir pour agir mieux

Depuis les années 60 et l'essor de la chimie du pétrole, les plastiques sont omniprésents dans nos vies et leur croissance est continue. Plus du tiers concernent les emballages , sous toutes leurs formes.

Malheureusement, tous les plastiques ne sont pas recyclables : seuls ceux qui mentionnent les chiffres 1, 2 et 5 entourés d'un triangle sont recyclables (bouteilles d'eau, de jus de fruit, de détergent, de lait, de shampoing...). De plus, « recyclable » ne signifie pas toujours « recyclé » ! Avec seulement 24% de recyclage, la France est le mauvais élève de l'Europe.

Source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pollution/en-france-les-trois-quarts-du-plastique-ne-sont-pas-recycles_121875 
Source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durable/recyclage-de-plastique-ou-en-est-la-france_122563

Passez aux produits solides

Une large gamme de produits cosmétiques solides se développe aujourd'hui. Ce sont des alternatives crédibles et pertinentes aux savons, shampoings, déodorants, baumes hydratants ou encore au dentifrice. Leur grand mérite : pas d'emballage (voire de suremballage) en plastique, mais simplement du carton, qui se recycle bien plus facilement.

Vous trouverez ici (nouvelle fenêtre) quelques idées de produits solides, aussi bons pour vous que pour la planète !

Utilisez des contenants rechargeables

Beaucoup de produits cosmétiques et alimentaires sont encore emballés dans de multiples couches de plastique à usage unique. Mais vous avez surement observé la multiplication de magasins qui proposent des produits en vrac.

Vous pouvez les acheter au poids, directement dans vos propres contenants recyclables : bocaux en verre, sachets en papier ou en carton, autant de contenants réutilisables moins nuisibles que le plastique.

Adoptez des alternatives aux produits à usage unique

Depuis janvier 2020, les objets en plastique à usage unique sont théoriquement interdits à la vente. Pour autant, les multiples dérogations accordées aux commerçants pour écouler leur stock, ou aux établissements de santé ou pénitentiaires pour s'adapter, nous amène aux années 2040 (nouvelle fenêtre) pour nous en débarrasser définitivement ! Des alternatives simples existent d’ores et déjà, comme privilégier des cotons tiges et brosses à dents fabriquées en bambou, les pailles réutilisables en aluminium ou en bois, ou encore se procurer une gourde réutilisable pour ne plus acheter de bouteilles d'eau en plastique.

Préparez vos repas vous-même

Le plastique est très utilisé pour les emballages alimentaires, notamment pour les plats et boissons à emporter, les sandwichs, etc. Et si vous prépariez vos repas vous-même pour votre pause déjeuner ? Ils sont souvent plus sains et tout aussi pratiques à emporter, dans des contenants en verre ou en aluminium. C’est vrai que cela requiert un peu plus de temps de préparation, mais vous ferez sans doute des économies, et un geste fort pour la planète.

Prêtez attention à la composition des vêtements

L’industrie du vêtement est la plus polluante au monde, juste derrière l'industrie directe du pétrole. Les grandes enseignes de fast fashion proposent jusqu’à 52 nouvelles collections par an, à bas prix, composées de fibres synthétiques à base de polyester, qui émettent des microfibres de plastique lors du lavage. En bref, soyez attentif à la composition des vêtements avant de les acheter, et n’oubliez pas que « l'habit ne fait pas le moine ». Vous gagnerez en plus de la place dans vos placards !

Par ailleurs, les alternatives pour consommer la mode de manière plus durable se multiplient. Vous pouvez dénicher des pièces uniques dans des friperies, sans parler des nombreuses applications pour acheter des vêtements de seconde main telles que Vinted ou Leboncoin.

Avancez à votre rythme et soutenez des ONG

Soyons réalistes : nous ne nous débarrasserons pas du plastique du jour au lendemain. Allons-y pas à pas, mais de façon déterminée, comme l’explique si bien la légende du colibri (nouvelle fenêtre). Chacun doit faire sa part, aussi infime soit-elle.

Afin de faire votre part et si vous aimez le challenge, vous pouvez télécharger l’application WAG (We act for good)

WAG est une application nationale dans laquelle il existe un groupe Centre-Val de Loire. Elle vous donne le pouvoir de mieux consommer grâce à :

40 000 lieux autour à découvrir autour de vous

500 défis personnalisés à relever

1 communauté engagée à rejoindre

Enfin, n’hésitez pas à vous rapprocher d’associations.

Alors, qu’attendez-vous pour passer de l’ambition à l’action ?

Derniers articles