Suppression de la Paces : les nouvelles modalités d’études de santé

Fin de la Paces : quels changements pour vos cursus d'études de santé ?

Avec la suppression de la Paces (Première Année d"Études de Santé) et du numerus clausus, le cursus des études de santé va subir des changements importants dès la rentrée 2020. Si vous souhaitez entreprendre des études de santé, l'équipe YEPS vous explique clairement ce que vous devez savoir.

Un mode de sélection profondément transformé

Jusqu'alors, l"État limitait le nombre de médecins formés chaque année dans les universités. On parlait alors de " numerus clausus ". Dans le cadre de la réforme des études de santé, le numerus clausus est supprimé. Désormais, chaque université détermine elle-même le nombre d"étudiants à former, en fonction des besoins en santé sur son territoire.

Toutefois, les études de santé vont rester sélectives. Les universités doivent restreindre le nombre d"étudiants pour permettre à tous de trouver des stages.

Autre changement majeur : la suppression de la Paces (Première Année d"Études de Santé) et de son concours. La Paces regroupait tous les étudiants, qu'ils souhaitent devenir médecin, sage-femme, pharmacien ou dentiste. À l'issue de cette première année, tous les étudiants étaient soumis à un concours, sous forme de QCM, pour accéder à la deuxième année et aux différentes spécialités.

À partir de septembre 2020, la sélection s'appuie sur les notes obtenues lors des partiels de la première année d'université pour décider du passage en filière MMOP (Maïeutique, Médecine, Odontologie et Pharmacie) ou non. Une session de rattrapage est possible (épreuve orale devant un jury).

Deux nouveaux cursus pour accéder aux études de médecine

Si vous êtes en terminale et que vous souhaitez faire des études de santé, deux parcours différents s'offrent à vous. Pour vous aider à mieux comprendre, l'équipe YEP'S détaille les spécificités de chaque cursus, en se mettant dans la peau d'un étudiant.

Le Parcours spécifique " accès santé " (PASS)

Manon aimerait être médecin ou sage-femme, mais s'intéresse également à la littérature. Elle s'oriente vers une licence et décide de suivre le Parcours spécifique " accès santé " (PASS). Elle suivra ce cursus dans une université ayant une faculté de santé, et choisit l'option lettres. Ainsi, elle suivra majoritairement des enseignements spécifiques aux études de santé, et cette option qui correspond à ses points forts et à ses autres projets éventuels. Il peut également s'agir d'une option économie, langue, droit, etc.

Si Manon valide sa 1e année de licence, elle peut alors candidater à l'une des spécialités de la filière MMOP pour sa 2e année. Suite à cette candidature, soit Manon est acceptée en MMOP, soit elle poursuit en 2e année de licence de lettres, et pourra à nouveau candidater à l'entrée de MMOP l'année suivante.

Dans le cas où Manon ne valide pas sa 1e année de licence, elle ne peut pas candidater à MMOP et ne peut pas redoubler. Elle doit donc se réorienter vers une autre formation, via Parcoursup.

La Licence avec une option " accès santé " (L.AS)

S'il n'y a pas de faculté de médecine ou de faculté de santé près de chez vous, il est possible de débuter par une licence classique (lettres, droit, biologie, chimie, économie, etc.) comprenant des " modules santé ". Cela permet de démarrer des études de santé, sans être obligé de vous déplacer dans une métropole qui possède un CHU. Contrairement au PASS, les L.AS seront proposées dans toutes les universités.

Prenons l'exemple de Pierre. Pierre souhaite devenir pharmacien ou dentiste, mais il vit loin des universités possédant des facultés de santé. Étant donné qu'il a des facilités en sciences, il décide de s'orienter vers une licence de chimie qui propose une option " accès santé ", à l'université près de chez lui.

Si Pierre valide sa 1e année, il peut alors candidater à la spécialité MMOP de son choix. S'il est admis, il rejoindra une faculté de santé pour sa poursuite d'études. Dans le cas où son dossier n'est pas accepté en MMOP, Pierre poursuit sa 2e année de licence de chimie et pourra de nouveau tenter la candidature en MMOP l'année suivante.

En revanche, si Pierre ne valide pas sa 1e année de licence, il a la possibilité de redoubler. S'il le souhaite, il peut également se réorienter via Parcoursup.

Les passerelles pour les formations en santé "courtes"

Après le lycée, Julie s'est d'abord orientée vers des études d'infirmière. Cependant, elle souhaite désormais bifurquer vers une formation plus longue, pour devenir sage-femme. Elle peut déposer sa candidature directement à la faculté de santé de l'université de son choix.

En effet, certaines universités offriront la possibilité aux étudiants qui ont suivi une ou plusieurs années de formation en santé " courte " de candidater en filière MMOP.

Quels changements pour les étudiants actuels en Paces ?

Les étudiants en Paces qui valideront leur année mais n'auront pas été admis dans la spécialité de leur choix auront exceptionnellement la possibilité de redoubler. Ils pourront également intégrer une L.AS, selon les équivalences.

Quant aux étudiants en Paces qui ne valideront pas leur année, ils pourront redoubler ou décider de se réorienter en L.AS, via Parcoursup, ou vers d'autres domaines.

Derniers articles

Ressources