Proposer des solutions, c’est ça "être citoyen "aujourd’hui

Lendemain Citoyen, 1er festival du cinéma consacré à l'environnement et à la citoyenneté, s'est déroulé dans 6 salles de cinéma Art et Essai de la Région jusqu’au 22 juin. Quatre films ont été sélectionnés pour vous amener à réfléchir aux nouveaux choix de société. Nathan Robert, médiateur de l’Association des Cinémas du Centre (ACC), nous présente cet événement. 

 

Présentez-nous le festival Lendemain Citoyen...

Nathan Robert - L’idée, c’est d’accompagner la réouverture des cinémas après quasiment un an et demi de fermeture. Nous avons créé l’évènement cette année avec l’association des cinémas du centre et avec le soutien de la Région Centre-Val de Loire et de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles). 
Nous souhaitions marquer le coup en attirant un public jeune qui ne vient plus beaucoup dans les salles associatives. Nous avons donc cherché à monter une programmation qui leur parle… et nous sommes tombés d’accord sur une thématique dans l’air du temps : la citoyenneté. 

 

Pourquoi avoir choisi cette thématique ?

Nathan Robert - Depuis quelques temps déjà, l’écologie est devenue une préoccupation concrète, notamment pour les jeunes générations. Et quand on parle d’écologie, la question de la citoyenneté n’est jamais loin. Et surtout, le cinéma nous est apparu comme un média pertinent pour intéresser les adolescents et pour leur transmettre des valeurs citoyennes.
Nous avons ainsi pu assister à de belles rencontres grâce à la projection de certains documentaires et aux animations organisées en parallèle. J’ai en mémoire un échange avec une jeune fille très touchée par le film Douce France, consacré aux aires périurbaines. Cette adolescente habitait la campagne et a retrouvé sur l’écran ses interrogations et ses combats.

 

Ça veut dire quoi être citoyen pour vous aujourd’hui ?

Nathan Robert - Très bonne question ! Pour moi, ça veut dire s’inscrire dans la société. Proposer un modèle - pas forcément politique d’ailleurs - et faire entendre sa voix, participer au débat… Face aux problèmes de société actuels, quels qu’ils soient, nous pouvons tous choisir de proposer des solutions et arrêter d’être passifs. Je pense que c’est ça « être citoyen » aujourd’hui.

 

Justement, qu’est-ce qui vous a motivé à vous engager dans ce projet ? 

Nathan Robert - J’ai 30 ans et je m’intéresse aux questions de citoyenneté depuis 2 ans maintenant. Mon cheminement intellectuel a démarré au sein de mon cercle familial et amical avec des questions autour de l’évolution de l’agriculture. Très vite évidemment, la question du climat s’est imposée à moi.
De par mes lectures, et le visionnage de nombreux documentaires, je me suis forgé un avis… Mes questions ont trouvé un écho dans de nombreux documentaires visionnés pendant le premier confinement. Finalement, l’idée du festival part de mon envie de partager ces films, de mes coups de cœur personnel. 
 

Derniers articles

Ressources

Fil d'actualités