La sexualité : contraception, IST, MST, SIDA...

Les lieux où parler sexualité et contraception 

Parler de sexualité, obtenir des réponses à toutes vos questions sans jugement ? Des professionnels sont à votre écoute !

Les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) vous accueillent de façon anonyme et gratuite. Un conseiller, un infirmier, un médecin ou gynécologue  répondent à toutes vos questions concernant la sexualité : contraception, interruption volontaire de grossesse (IVG), infections ou maladies sexuellement transmissibles (IST/MST), test de dépistage VIH, délivrance gratuite de médicaments ou contraceptifs.

Les médecins généralistes, les gynécologues, les sages-femmes sont là pour vous renseigner sur les questions de sexualité et vous aider à choisir la contraception qui vous convient et vous la prescrire.

Les pharmaciens vous informent, vous conseillent et sont là pour vous délivrer la contraception prescrite. Ils délivrent également la contraception d'urgence.

Les infirmières scolaires des lycées sont là pour vous informer et vous orienter. Elles peuvent délivrer la contraception d'urgence.

Si vous ne pouvez pas vous rendre à un rendez-vous avec un professionnel, vous trouverez accompagnement et informations en ligne.

Pour vous aider :

  • Centre de planification et d’éducation familiale : 0 800 08 11 11 du lundi au samedi de 9 h à 20 h. Plus d’infos sur le site Internet : www.planning-familial.org (nouvelle fenêtre)
  • Fil Santé Jeunes, anonyme et gratuit : www.filsantejeunes.com ou 0 800 235 236
  • On s’exprime : www.onsexprime.fr (nouvelle fenêtre)
  • Cegidd (centre gratuit d’information de dépistage et de diagnostic), présents à Bourges, Tours, Orléans, Montargis

 

La contraception

La contraception, c’est l’histoire de tous. Pour se protéger et protéger son/sa partenaire de maladies ou infections sexuellement transmissibles ou d’une grossesse non désirée.

Préservatifs masculins ou féminins, cape cervicale, diaphragme, pilule, stérilet, spermicides, anneau vaginal, patch, implant. Il y en a pour tous !

Garçons, filles, vous êtes tous concernés et vous pouvez obtenir facilement la contraception qui vous convient en vous adressant à un professionnel : pharmacien, médecin généraliste, gynécologue, sage-femme, infirmier scolaire, service de médecine de prévention des universités.

Le centre de planification et d’éducation familiale (CPEF) est à votre écoute et vous conseille. Une infirmière vous délivrera un contraceptif de  manière anonyme et gratuite ou renouvellera une prescription dans certaines conditions. 

Si vous vous retrouvez en situation d’urgence suite à un rapport sexuel non protégé ou mal protégé (rupture du préservatif par exemple), vous pouvez vous procurer gratuitement et anonymement une contraception d’urgence appelée « pilule du lendemain », à prendre au maximum dans les 5 jours. Adressez-vous au centre de planification et d’éducation familiale près de chez vous. Les pharmacies délivrent la pilule du lendemain gratuitement pour les mineures.

Pour vous aider :

 

IST / MST / SIDA 

Les infections sexuellement transmissibles (IST) ou maladies sexuellement transmissibles (MST) sont un ensemble de maladies dues principalement à des chlamydiae et des gonocoques. Les plus connues sont la syphilis, le papillomavirus et l’hépatite B.

Selon la maladie, des médicaments ou des vaccins existent mais la meilleure solution reste la  prévention… donc le préservatif !

 

Le Sida (syndrome d’immunodéficience acquise)

Depuis 1981, date de la découverte du SIDA, des millions de personnes ont été infectées et environ 25 millions en sont mortes. La recherche a fait beaucoup de progrès, des médicaments existent pour améliorer le quotidien des malades mais il n’existe pas encore de vaccin. Le SIDA reste une maladie mortelle. Il est donc plus prudent de ne pas l’attraper !

Protégez-vous, protégez votre partenaire. Le meilleur moyen de prévention reste le préservatif.

Faites-vous dépister régulièrement. Quand on a une vie de couple stable, un dépistage au début de la relation suffit. Quand on a plusieurs partenaires, 4 dépistages par an sont recommandés. 

Bon à savoir : si vous avez eu un rapport non protégé ou qu’il y a eu un accident comme un préservatif qui « craque », il existe un traitement post-exposition : à prendre le plus tôt possible, dans les 4 heures, et jusqu’à 48 heures après.

Pour vous aider :

Derniers articles

Ressources