Engagement / Citoyenneté
Violences sexistes et sexuelles : les ressources utiles

Violences faites aux femmes : les infos utiles

YEPS Créé par YEP’S

Victimes ou témoins de violences sexistes et sexuelles, vous avez des droits. Une multitude de ressources, de plateformes, d’associations existent pour obtenir de l’aide. Il peut parfois être difficile de faire le tri. L’équipe YEP’S vous aide à y voir plus clair avec les essentiels.

Les numéros et sites de référence

Le numéro national de référence, : le 39 19 Violence Femmes Info

Souvent mis en lumière en novembre à l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le 39 19 est bien actif toute l’année. Ce numéro national est anonyme et gratuit, accessible 24h sur 24 et 7j/7. Il permet d’assurer une écoute et une information des victimes et des témoins, et, en fonction des demandes, d’effectuer une orientation adaptée vers dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge.
À savoir : le 3919 n’est pas un numéro d’appel d’urgence (il convient de contacter les services de police et de gendarmerie dans ce cas, par téléphone ou messagerie sur le site : https://www.service-public.fr/cmi
https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide

Autres numéros utiles :

  • France victimes – 116 006 (7j/7, de 9h à 19h) : écoute, informe et conseille les victimes d’infractions ainsi que leurs proches. https://www.france-victimes.fr/index.php
  • Viols femmes informations – 0 800 05 95 95 (du lundi au vendredi de 10h à 19h) : soutien pour les victimes de violences et d’agressions sexuelles sous toutes ses formes sur le site : https://cfcv.asso.fr/

Le site « Arrêtons les violences »

Ce site gouvernemental recense de nombreuses informations et contacts utiles, nationaux et locaux, pour aider les victimes de violence. À noter : l’onglet « je suis témoin » avec des conseils pour savoir comment réagir.
arretonslesviolences.gouv.fr (nouvelle fenêtre)

Autres sites (et contacts) utiles :

Des supports pour s’informer

Une multitude de plateformes et / ou d’associations ont établi des ressources pour les victimes et les témoins pour lutter contre ces violences : sites internet, numéros, webséries, etc. Le sujet est traité sur différents supports pour toucher le plus de public possible et aider la lutte.

Le site « Comment on s’aime ? »

Comment construire une relation et une sexualité saines ? Comment savoir poser des limites et les respecter ? Comment reconnaître une relation toxique ? Comment avoir une sexualité épanouie quand on est en situation de handicap ? Ce site répond à ces questions et bien d’autres, tout en proposant des témoignages, quiz et articles pour aider les jeunes femmes.
https://commentonsaime.fr (nouvelle fenêtre)

La web-série #AmourSansViolence

En 2020, le CIDFF Centre-Val de Loire a lancé une web-série intitulée #AmourSansViolence. Leur objectif ? Informer le plus grand nombre sur ce qu’est l’emprise dans les relations amoureuses à travers 4 épisodes où l’on peut suivre 4 jeunes couples. Nous y découvrons le cycle des violences : tension – crise – justification – lune de miel.
Petite anecdote : le CRJ (Conseil Régional de la Jeunesse) Centre-Val de Loire (nouvelle fenêtre) a même contribué à cette campagne en participant aux scénarios mais également aux voix-off !
L’ensemble des épisodes est à retrouver sur le site Amour Sans Violences : https://www.amoursansviolence.fr/ (nouvelle fenêtre)

Le site #PlusJamaisSansMonAccord

Le Centre Hubertine Auclert a lancé le site #PlusJamaisSansMonAccord. Il apporte de vrais conseils pour identifier les violences sexistes et sexuelles et surtout aider à apprendre comment réagir face à ces violences en étant victime ou témoin. Vous pourrez également y retrouver une multitude de ressources : brochures, GIF, contacts, punchlines, événements live, etc.

La série #TuMaimesTumeRespectes

À travers cette série disponible sur YouTube, le Centre Hubertine Auclert a voulu mettre en lumière l’élément central d’une bonne relation : le respect mutuel. Plusieurs thèmes y sont abordés grâce aux jeux de plusieurs comédiens : la liberté de choisir son entourage, de s’habiller comme on le souhaite, l’importance du « non », etc.
Toutes ces vidéos sont à retrouver sur le site #TuMaimesTumeRespectes.

Des outils à découvrir et à partager

Le violentomètre

Créé en 2018 par le Centre Hubertine Auclert, « Le Violentomètre » est un outil simple et utile permet à tous de « mesurer » et de prendre du recul sur sa relation afin d’éviter que certains comportements puissent être banalisés ou minimisés. Une vingtaine de cas de figure y sont proposés avec un code couleur simple : vert, orange et rouge. Le tout pour savoir si la relation est saine ou au contraire, dangereuse.